La vie sous Daech

Travail forcé et arrestations en masse – LA VIE SOUS DAECH

Daech utilise le travail forcé dans la province de Deir ez-Zor. Le 7 avril [2017], à Mayadin (situé à 45 km au sud-ouest de la ville de Deir ez-Zor), l’organisation de daech a...

Daech utilise le travail forcé dans la province de Deir ez-Zor. Le 7 avril [2017], à Mayadin (situé à 45 km au sud-ouest de la ville de Deir ez-Zor), l’organisation de daech a arrêté plusieurs jeunes hommes pour des infractions mineures concernant leurs vêtements, puis elle les a forcés à travailler pour creuser des tranchées et des trous de tirailleurs destinés à ses combattants. Ces événements ont eu lieu le lendemain du jour où daech a cessé d’accepter les plaintes des habitants de Mayadin. Il est donc possible que cette tactique soit considérée comme des représailles mesquines et opportunistes contre les résidents locaux, mais elle ne fera qu’aggraver le ressentiment des habitants à l’égard de daech. Daech a régulièrement obligé les habitants à travailler dans ses projets de construction, en particulier ces dernières semaines.

La ville d’Al-Tabqa est le théâtre d’arrestations de masse, voire d’une purge. Le 6 avril [2017], daech a arrêté des douzaines d’habitants d’Al-Tabqa au motif d’une prétendue affiliation à l’Armée syrienne libre (ASL). Cependant, selon des sources non officielles, daech aurait largement inventé ces allégations pour satisfaire les désirs des chefs de la sécurité locale de daech. Si cela est vrai, daech a peut-être commencé une purge dans la région afin de maintenir son contrôle local. Le groupe a mis en œuvre une action similaire à un stade similaire dans la ville d’Al-Bab.

Daech exige les actes notariés et les titres de propriété dans la ville d’Al-Tabqa. Le 9 avril [2017], le Bureau des contrats de daech a ordonné aux habitants d’Al-Tabqa de lui fournir les actes notariés, les titres de propriété et les contrats appropriés prouvant qu’ils sont bien propriétaires de leurs maisons, de leurs véhicules et de leurs autres biens. Autrement, daech saisirait alors les maisons, les véhicules et les autres biens sans preuve de propriété indéniable, notamment pour résoudre la surpopulation actuelle de la province de Raqqa. Cependant, les FDS ont isolé la ville d’Al-Tabqa du reste du territoire que daech contrôle, en réduisant ainsi considérablement le gain que le groupe pourrait obtenir en saisissant ces propriétés alors que la libération d’Al-Tabqa est proche. Bien que le groupe n’ait jamais appliqué cette mesure auparavant, daech pourrait avoir l’intention de détruire ces documents pour perturber les administrations après la libération et pour semer la confusion, tout comme il le fait matériellement avec les explosifs et les mines.